AccueilÉquipe et coordonnéesSe connecterEnglish
CEAD CEAD
ACCUEIL  »  Répertoire  »  Recherche détaillée
Crime contre l'humanité [1997]
(Leméac Éditeur, 1999) 13.50$

Première lecture
Ce texte a été présenté en lecture publique par le CEAD, le 8 décembre 1998.&r Le mercredi 25 janvier à 20 h Marie-Thérèse Fortin, directrice artistique du Théâtre d'Aujourd'hui, a lu un extrait de ce texte, en lever de rideau, au Théâtre d'Aujourd'hui (Montréal), le 25 janvier 2006.
Création
Théâtre PàP, 19 octobre 1999
Auteur(s)
Geneviève Billette (Auteur féminin)
Durée
1h20
Nombre de personnages
5 Personnage(s), 2 Femme(s), 3 Homme(s), 5 Acteur(s)
Traduction(s)
  • Traduit en anglais par Bobby Theodore sous le titre de Crime Against Humanity [2001] (Playwrights Canada Press, 2004) 16.95$ also in Louise Forsyth (Anthology Québec Women's Plays in English Translation) Volume II( 1966-1986) (Playwrights Canada Press, Toronto: 2008)
Résumé
L'Industriel veut convaincre son voisin, Kalr (le « r » a glissé) de lui céder son terrain. Ce dernier négocie avec des armes étrangement subversives : odeur, démangeaisons, vocabulaire, sommeil, pulsions... L'univers laminé d'ouvriers et de patrons bascule dans l'inédit. Allégorie méchante et étincelante de ce pouvoir multiforme dont chacun a soif.
Plus d'informations »
Extrait
« MADAME : Cède le terrain. Solutionnons le déficit. / (Kalr crache.) / MADAME. [MOI AUSSI, ÇA ME GRATTE.] D'abord le terrain. Signe. / KALR : Jamais! / MADAME : L'efficacité de mon verbe peut tuer. [PUCEAU, PETIOT.] Sauve ta peau. [SAUVE MA PEAU.] / KALR : Aaah! C'est trop violent… / MADAME : [ LES PUCEAUX, JE LES SENS.] / KALR : Ce ne peut pas être que la bêtise… / MADAME : Les (rats) piégés s'auto mutilent. Signe. Reste digne. / KALR : Là, à l'instant, vous n'avez rien dit de stupide… / MADAME : L'expansion urge. [MA CULOTTE S'USE.] Productivité. »
Revue de presse
« Surréaliste et absurde. C'est d'ailleurs là une des choses qui séduisent dans ce Crime contre l'humanité: malgré tout ce qu'il compte de déstabilisant dans le ton et le style, c'est sans heurts que ses événements s'emboîtent et glissent les uns avec ou sur les autres. » Sonia Sarfati, La Presse, 8 octobre 1999.&r « Cela dit, le thème central n'est pas l'industrie ou l'esprit d'entreprise. Geneviève Billette utilise l'industrie comme métaphore. Elle s'en sert comme condensé pur jus de ce que vivre veut dire, aujourd'hui, maintenant. » Stéphane Baillargeon, Le Devoir, les samedi 2 et dimanche 3 octobre 1999.&r « C'est un objet théâtral étrange et fascinant, voire déconcertant, oscillant entre l'humour noir et la révolte, qui viendra clore le siècle du théâtre PàP. » Luc Boulanger, Voir, du 30 septembre au 6 octobre 1999.

À propos de(s) l'auteur(s)
(Photo : Julien Tremblay-Léger)

Geneviève Billette est bachelière en études françaises de l'Université de Montréal et diplômée en écriture dramatique de l'École nationale de théâtre du Canada. Parmi ses pièces portées à la scène, mentionnons Crime contre...

  • Disponible à la librairie du CEAD
    comment acheter
    À L'AFFICHE DU CALENDRIER DES AUTEURS
    CEAD
    Historique
    Mission
    Conseil d’administration
    Prix et concours
    Équipe et coordonnées
    Partenaires
    La fondation
    Historique
    Prix de la Fondation
    Conseil d’administration
    Partenaires
    Faire un don
    Pour les membres
    Activités dramaturgiques
    Activités de diffusion
    Dépôt de textes
    Protocole de mise en page
    Droits d'auteur
    Devenir un auteur membre
    Pour le public
    Activités 2017-2018
    Calendrier des auteurs
    Centre de documentation
    Pour les curieux
    Nouveaux textes
    Nouvelles traductions
    Pour les enseignants
    Dossiers spécialisés
    Audiovidéothèque
    Liens importants
    Répertoire
    Recherche détaillée
    Liste des auteurs
    Liste des textes
    Liste des traductions