AccueilÉquipe et coordonnéesEnglish
CEAD CEAD
ACCUEIL  »  Répertoire  »  Recherche détaillée
Noir de monde [1988]
(Éditions de la Pleine Lune, Lachine: 1989) 10.95$

Création
Coproduction du Klaxon et du Théâtre de la Manufacture, 4 février 1988
Auteur(s)
Julie Vincent (Auteur féminin)
Durée
1h40
Nombre de personnages
8 Personnage(s), 1 Femme(s), 1 Acteur(s)
Traduction(s)
  • Traduit en anglais par Maureen Labonté sous le titre de Running Riot [1989]
Résumé
Ce texte surréaliste aborde à la fois la menace nucléaire, la difficulté de créer et l'impossibilité de traduire le réel sur scène. C'est l'histoire d'une comédienne prisonnière de son décor, de sa pièce, de son texte et qui ne peut plus s'en sortir. Elle s'échappe de la pièce qu'elle a écrite. Elle se dérobe par peur de la menace, par peur de son engagement, par peur de ne plus être aimée de son public. L'actrice se cache mais c'est peine perdue : les personnages de sa pièce et de sa vie la provoquent et la ridiculisent.
Plus d'informations »
Extrait
« LE COSTUME : Ton public! Ah! Ah! Pour qui tu te prends? T'en as peur depuis le début, qui est le commencement du monde pour moi, pis la fin du monde pour toi! / L'ACTRICE : Qui êtes-vous, pour l'amour? / LE COSTUME : Chus pas pour l'amour, chus pour la mort! La mort de tout', pis surtout la mort de toi. Chus ton costume. Le costume du début que t'as pas eu le courage de mettre! »
Revue de presse
« Noir de monde questionne la vie avec une générosité et une sensibilité assortie d’une pointe d’humour. » André-Gilles Duchemin, Voir, du 21 au 18 septembre 1991.&r « La ferveur du dire de l’intense Julie Vincent », Jean St-Hilaire, Le Soleil, 26 novembre 1988.&r « Un humour caustique qui s’apparente à celui de Kafka. Dans une enveloppe surréaliste, elle fait se côtoyer la réalité et la fiction. Un surréalisme qui confronte des images pour en amener une nouvelle signification. » René Brisebois, Voir, février 1988.&r « Julie Vincent signe ici un texte d’une belle profondeur de réflexion, un texte aux teintes parfois surprenantes, toujours divertissantes. » Jean St-Hilaire, Le Soleil, 3 décembre 1988.

À propos de(s) l'auteur(s)
(Photo : Julie Artacho)

Julie Vincent est comédienne, dramaturge, professeure, metteure en scène et directrice artistique. Au cinéma, elle a tenu à ce jour les premiers rôles d'une dizaine de films canadiens dont Les beaux souvenirs (Francis Manckievitz), ...

  • À L'AFFICHE DU CALENDRIER DES AUTEURS
    CEAD
    Historique
    Mission
    Mesures contre le harcèlement
    Conseil d’administration
    Prix et concours
    Équipe et coordonnées
    Partenaires
    La fondation
    Historique
    Prix de la Fondation
    Conseil d’administration
    Partenaires
    Collecte de fonds 2021
    Objets promotionnels
    Soirée-bénéfice 2019
    Pour les membres
    Activités dramaturgiques
    Activités de diffusion
    Dépôt de textes
    Protocole de mise en page
    Droits d’auteur
    Devenir un auteur ou une autrice membre
    Pour le public
    La Salle des machines 2022
    La Salle des machines
    Divans-lits
    Calendrier des auteurs et autrices
    Centre de documentation
    Pour les curieux
    Nouveaux textes
    Nouvelles traductions
    Pour les enseignant.e.s
    Dossiers spécialisés
    Audiovidéothèque
    Liens importants
    Répertoire
    Recherche détaillée
    Liste des auteurs et autrices
    Liste des textes
    Liste des traductions