AccueilÉquipe et coordonnéesSe connecterEnglish
CEAD CEAD
ACCUEIL  »  Répertoire  »  Recherche détaillée
Le déclic du destin [1988]
(Leméac Éditeur, 1989) 9.50$

Création
Laboratoire gestuel (LAG), novembre 1988
Auteur(s)
Larry Tremblay (Auteur masculin)
Durée
1h15
Nombre de personnages
1 Personnage(s), 1 Homme(s), 1 Acteur(s)
Traduction(s)
  • Traduit en anglais par Sheila Fischman sous le titre de A Trick of Fate [2001] Partie du recueil: Talking bodies (Talonbooks, 2001)
Résumé
L'univers ordinaire d'un homme a soudainement basculé dans l'insolite alors qu'il mangeait un éclair au chocolat. Il nous fait le récit féroce, inquiétant, mais irrésistiblement drôle aussi de ses aventures, qui lui ont fait perdre successivement les parties de son corps.
Extrait
« LÉO […] : Et puis le désir | de m'enliser plus loin dans l'horreur | pointa dans ma bouche | ce trou mouillé | désert | où ma langue flottait | il fallait que je le visse | et même y misse les doigts | comme pour surenchérir sur l'ignoble destin  | qui m'avait préparé en douce | ce cauchemar éveillé »
Revue de presse
« La désintégration progressive de l'homme d'avec son corps est une des métamorphoses récurrentes de la littérature romanesque et théâtrale. Voilà pourquoi on pense à Kafka, à Gogol, en entendant les premières phrases du texte. Je dis bien du texte, et non de la pièce, car le matériau textuel qui sert de base au spectacle n'est pas un monologue théâtral, mais bien une narration au je. Tremblay a voulu théâtraliser le texte, écrit il y a déjà plusieurs années, en multipliant les langages. Il n'a pas adapté son texte au médium théâtre, il a plutôt choisi de mettre en scène un discours parallèle au texte. Ce nouveau discours n'illustre pas le texte, il le confronte. Toute la représentation s'articule autour de cette dialectique du verbe et de l'image. » Marie-Ève Gagnon, Spirale, février 1989.
 
« Le texte, d'une grande qualité d'écriture, vif, imagé, logique ou délibérément filandreux, fait songer à la parodie d'une conférence de Freud ou à un récit de Kafka commenté par un humoriste. » Alain Pontaut, Le Devoir, 15 novembre 1988.
 
« Habilement, Tremblay agence, disloque, se fait lyrique ou hyperréaliste à son gré, et l'originalité de cette oeuvre vient de l'aptitude de l'auteur à construire une action dramatique qui s'imbrique bien au poétique. » Lettres Québécoises, n°58, été 1990.
 
« Réflexion sur la précarité de l'existence mais également sur le langage, l'appropriation de la langue s'effectue par le corps, générateur d'écriture. » Martin Thisdale, Lettres Québécoises, n°57, printemps 1990.

À propos de(s) l'auteur(s)
(Photo : Bernard Préfontaine)

Larry Tremblay est écrivain, metteur en scène, acteur et spécialiste de kathakali, danse-théâtre qu'il a étudiée lors de nombreux voyages en Inde. Il a publié plus d'une vingtaine de livres comme auteur dramatique, poète, romancier et essayiste. Grâce à une succession...

  • Disponible à la librairie du CEAD
    comment acheter
    À L'AFFICHE DU CALENDRIER DES AUTEURS
    CEAD
    Historique
    Mission
    Conseil d’administration
    Prix et concours
    Équipe et coordonnées
    Partenaires
    La fondation
    Historique
    Prix de la Fondation
    Conseil d’administration
    Partenaires
    Faire un don
    Pour les membres
    Activités dramaturgiques
    Activités de diffusion
    Dépôt de textes
    Protocole de mise en page
    Droits d'auteur
    Devenir un auteur membre
    Pour le public
    Activités 2017-2018
    Calendrier des auteurs
    Centre de documentation
    Pour les curieux
    Nouveaux textes
    Nouvelles traductions
    Pour les enseignants
    Dossiers spécialisés
    Audiovidéothèque
    Liens importants
    Répertoire
    Recherche détaillée
    Liste des auteurs
    Liste des textes
    Liste des traductions