AccueilÉquipe et coordonnéesSe connecterEnglish
CEAD CEAD
ACCUEIL  »  Répertoire  »  Recherche détaillée
Dévoilement devant notaire [1998]
Éditions Lansman, Belgique, 2002

Pierre Rousseau, directeur artistique du Théâtre Denise-Pelletier, a lu un extrait de ce texte en lever de rideau, au Théâtre Denise-Pelletier (Montréal), le 28 janvier 2006.
Prix
1998 - Prix Gratien-Gélinas
Première lecture
Ce texte a été présenté en lecture publique par le CEAD, le 10 décembre 1998.
Création
Baraka Théâtre, 22 octobre 2002
Auteur(s)
Dominick Parenteau-Lebeuf (Auteur féminin)
Durée
1h30
Nombre de personnages
3 Personnage(s), 1 Femme(s), 2 Homme(s), 3 Acteur(s)
Traduction(s)
Résumé
Il est trois heures du matin. Irène-Iris vient d'enterrer Clarisse, sa mère féministe. Alors qu'elle attend dans la maison familiale l'arrivée du notaire, qui leur fera lecture du testament à son petit frère Ulysse et à elle, son héritage maternel remonte des profondeurs et sort de sa bouche en un flot de paroles effréné. Dans le champ magnétique de la salle de bain, elle affronte sang, peurs, idéologie, chairs meurtries et désirs enfouis jusqu'au matin, jusqu'au dévoilement.
Plus d'informations »
Extrait
« IRÈNE-IRIS : Elle aurait dû prévoir. C'est de sa faute. Une femme de sa trempe aurait dû prévoir. Exiger. Insister. Afficher ses couleurs. Bien plus que de se soucier des trivialités qu'elle laisserait à sa progéniture. Tu aurais dû prévoir. Une femme de ta trempe doit avoir des préoccupations esthétiques au-delà de la mort. »
Revue de presse
« Dans une langue très riche, très caustique, la pièce primée, Dévoilement devant notaire, est construite de longs monologues dits par une fille de l'ère post-féministe, qui se pose des questions sur l'héritage que lui a légué sa mère. » Diane Jean, Ici, du 17 au 24 décembre 1998.
« Avis aux amateurs de théâtre qui cogne : Il faut voir Dévoilement devant notaire, la création rentre-dedans de Dominick Parenteau-Lebeuf, mise en scène par Marc Béland. Y assister, au risque d'en sortir écrasé, enseveli sous un flot de paroles qui n'a rien d'aimable, de mesuré ou de réconfortant. Une mer de mots qui laisse les spectateurs ébranlés, une fois échoués sur le trottoir de la rue Saint-Denis. » Catherine Hébert, Voir, 31 octobre au 6 novembre 2002.

À propos de(s) l'auteur(s)
(Photo : Henri-Jacques Bourgeas)
Née au Québec en 1971, Dominick Parenteau-Lebeuf passe une partie de sa jeunesse en France et en Australie. Dramaturge et scénariste, traductrice à ses heures, diplômée en écriture dramatique de l'École nationale de théâtre, elle est l'auteure d'une œuvre théâtrale publiée en grande partie chez Lansman éditeur et traduite en...
  • Disponible à la librairie du CEAD
    comment acheter
    À L'AFFICHE DU CALENDRIER DES AUTEURS
    CEAD
    Historique
    Mission
    Conseil d’administration
    Prix et concours
    Équipe et coordonnées
    Partenaires
    La fondation
    Historique
    Prix de la Fondation
    Conseil d’administration
    Partenaires
    Faire un don
    Pour les membres
    Activités dramaturgiques
    Activités de diffusion
    Dépôt de textes
    Protocole de mise en page
    Droits d'auteur
    Devenir un auteur membre
    Pour le public
    Activités 2017-2018
    Calendrier des auteurs
    Centre de documentation
    Pour les curieux
    Nouveaux textes
    Nouvelles traductions
    Pour les enseignants
    Dossiers spécialisés
    Audiovidéothèque
    Liens importants
    Répertoire
    Recherche détaillée
    Liste des auteurs
    Liste des textes
    Liste des traductions