AccueilÉquipe et coordonnéesSe connecterEnglish
CEAD CEAD
ACCUEIL  »  Répertoire  »  Recherche détaillée
Les sept jours de Simon Labrosse [1995]
(Leméac / Actes Sud - Papiers, 1999)

Première lecture
Ce texte a été présenté en lecture publique par le CEAD, le 9 décembre 1995.
Création
Théâtre de la Rubrique, Jonquière, 12 février 1997; Compagnie Philippe Blasband et Théâtre le Café, Bruxelles, 4 avril 1997; Théâtre Octobre, Lille, 20 janvier 1999
Auteur(s)
Carole Fréchette (Auteur féminin)
Durée
1h30
Nombre de personnages
3 Personnage(s), 1 Femme(s), 2 Homme(s), 3 Acteur(s)
Traduction(s)
Résumé
Simon Labrosse, sans emploi, a convié le public à assister à quelques tranches de sa vie. Soutenu tant bien que mal par ses amis, Léo, un poète négatif, et Nathalie, obsédée par son développement personnel, il raconte ses multiples idées infaillibles pour se « réinsérer dans la vie active » comme il dit. Tour à tour cascadeur émotif, finisseur de phrases, flatteur d'égo, allégeur de conscience, il tente désespérément de trouver sa place dans la société et se bat avec fébrilité et dérision contre le système qui l'étouffe, ce monde pourri sur lequel « il pleut des briques ». Funambule des temps actuels, il se tient en équilibre constant entre le comique de son existence et le tragique de son immense solitude.
Plus d'informations »
Extrait
« LÉO : Il y eut un soir, il y eut un matin, et Simon ne se découragea pas. Le matin du quatrième jour, le dollar canadien vaut 73 cents américains, et cela correspond exactement au nombre de portes auxquelles Simon a frappé pour trouver un emploi. Il se dit que pour une coïncidence, c'est toute une coïncidence, et que ça peut pas faire autrement que lui porter ch… »
Revue de presse
« De facture plus humoristique, le texte nous présente une nouvelle facette de la dramaturge. » Pierre Thibeault, ICI, du 23 au 30 mars 2000.&r « Cette comédie intelligente, vivante et pleine de rebondissements nous interroge avec urgence sur la difficulté de trouver sa place dans le monde d'aujourd'hui. Avec humour et fraîcheur, de façon loufoque voire absurde, la pièce se rit de ce fameux dicton si cher à l'Amérique: "Quand on veut, on peut". » Lise Vaillancourt, Le jeu continue, saison hiver-printemps 2000.&r « Il s'agit une fois de plus de raviver sur un mode doux-amer les blessures qui nous consument tous petit à petit. Agréable consolation, la dramaturge continue de proposer le recours à l'imagination comme issue de secours. Car si elle ne donne pas le pouvoir, l'imagination contribue à rendre le monde plus beau. » Hervé Guay, Le Devoir, 5 avril 2000.

À propos de(s) l'auteur(s)
(Photo : Claude Dolbec)

D'abord formée comme comédienne à l'École nationale de théâtre du Canada, Carole Fréchette a fait partie du Théâtre des Cuisines jusqu'au tournant des années 1980; elle y a participé à la création de trois spectacles. Parallèlement, elle a touché à plusieurs facettes...

  • Disponible à la librairie du CEAD
    comment acheter
    À L'AFFICHE DU CALENDRIER DES AUTEURS
    CEAD
    Historique
    Mission
    Conseil d’administration
    Prix et concours
    Équipe et coordonnées
    Partenaires
    La fondation
    Historique
    Prix de la Fondation
    Conseil d’administration
    Partenaires
    Faire un don
    Pour les membres
    Activités dramaturgiques
    Activités de diffusion
    Dépôt de textes
    Protocole de mise en page
    Droits d'auteur
    Devenir un auteur membre
    Pour le public
    Activités 2017-2018
    Calendrier des auteurs
    Centre de documentation
    Pour les curieux
    Nouveaux textes
    Nouvelles traductions
    Pour les enseignants
    Dossiers spécialisés
    Audiovidéothèque
    Liens importants
    Répertoire
    Recherche détaillée
    Liste des auteurs
    Liste des textes
    Liste des traductions