AccueilÉquipe et coordonnéesSe connecterEnglish
CEAD CEAD
ACCUEIL  »  Répertoire  »  Recherche détaillée
Un oiseau vivant dans la gueule [1986]
(Éditions de la Pleine Lune, 1987)12.95$

Création
Théâtre de Coppe, 2 avril 1987
Auteur(s)
Jeanne-Mance Delisle (Auteur féminin)
Durée
1h30
Nombre de personnages
3 Personnage(s), 1 Femme(s), 2 Homme(s)
Traduction(s)
  • Traduit en anglais par Yves Saint-Pierre sous le titre de A Live Bird in Its Jaws [1992] (NuAge Editions, 1992)
    • Particle Zoo et Theatre Passe Muraille, Toronto, novembre 1991
Résumé
Enfermés dans le vertige du vent, trois personnages tentent de résoudre l'équation du trois. À travers une mise en abîme (théâtre dans le théâtre), la femme et les deux hommes mettent à nu une relation amoureuse ardente et dévastatrice.
Plus d'informations »
Extrait
« HÉLÈNE : Mon rêve était un avertissement. Une grande peinture à la gouache. Une maison verte, immense, pâle avec des cadres sans fenêtre. Une maison abandonnée. De derrière la maison, est sorti tout à coup un gros cochon noir. La maison s'est mise à bouger, le cochon à foncer sur moi avec un oiseau vivant dans la gueule. / XAVIER : C'est un mauvais présage, l'oiseau? »
Revue de presse
« Un texte d’une sensualité et d’une force d’évocation terrifiantes, où s’enchevêtrent à la pièce dans la pièce les visions d’abîme d’une auteure qui se dédouble entre l’animal et le divin de l’être. […] Les grandes passions amoureuses donnent les grandes tragédies. C’est ce qui fait la force de Jeanne-Mance Delisle, et sa rareté d’écriture rend sa pièce d’autant plus capitale à voir. » Gilles G.Lamontagne, La Presse, 20 janvier 1990.&r « Une œuvre riche pour qui consent à l’excès qui traverse l’écriture de Jeanne-Mance Delisle, au foisonnement des images, à l’intensité des passions troubles livrées dans le clair obscur d’une scène. » Aline Gélinas, Voir, 25 janvier 1990.&r « Ce qui est remarquable, dans l’écriture englobante de cette pièce, c’est son morcellement, son jeu alternatif des tons entre l’oral et l’écrit. […] Il n’est donc pas trop tard pour goûter à ce texte. Sa lecture est des plus intéressantes. Elle nous place au cœur d’une mobilité des langages et de tons propres à notre monde, dans des rapports neufs et originaux. » Chantal Gamache, Le Devoir, 24 octobre 1987.

À propos de(s) l'auteur(s)
(Photo : Yves Richard)
Jeanne-Mance Delisle est Abitibienne de souche, d'âme et d'esprit. Dramaturge, romancière, nouvelliste, elle a remporté le Prix littéraire de l'Abitibi-Témiscamingue pour sa pièce Un «reel» ben beau, ben triste en 1978. En 1987, elle a reçu le Prix littéraire du Gouverneur général du Canada pour Un oiseau vivant dans la...
  • À L'AFFICHE DU CALENDRIER DES AUTEURS
    CEAD
    Historique
    Mission
    Conseil d’administration
    Prix et concours
    Équipe et coordonnées
    Partenaires
    La fondation
    Historique
    Prix de la Fondation
    Conseil d’administration
    Partenaires
    Collecte de fonds 2019 - 2020
    Pour les membres
    Activités dramaturgiques
    Activités de diffusion
    Dépôt de textes
    Protocole de mise en page
    Droits d’auteur
    Devenir un auteur ou une autrice membre
    Pour le public
    Activités 2019-2020
    Activités 2017-2018
    Calendrier des auteurs et autrices
    Centre de documentation
    Pour les curieux
    Nouveaux textes
    Nouvelles traductions
    Pour les enseignant.e.s
    Dossiers spécialisés
    Audiovidéothèque
    Liens importants
    Répertoire
    Recherche détaillée
    Liste des auteurs et autrices
    Liste des textes
    Liste des traductions