AccueilÉquipe et coordonnéesSe connecterEnglish
CEAD CEAD
ACCUEIL  »  Répertoire  »  Recherche détaillée
Aurélie, ma soeur [1986 - 1987]
(Les éditions du Boréal, 1992)

Création
Théâtre du Trident, 1er novembre 1988
Auteur(s)
Marie Laberge (Auteur féminin)
Durée
2h10
Nombre de personnages
2 Personnage(s), 2 Femme(s), 2 Acteur(s)
Traduction(s)
  • Traduit en anglais par Rina Fraticelli sous le titre de Aurelie, My Sister [1989]
    • Centaur Theatre, avril 1993
    • Cette traduction a été présentée en lecture publique par le CEAD en coproduction avec le Factory Theatre, à Toronto, lors de Interact 89.
  • Traduit en allemand par Annette Bäcker, Paul Bäcker sous le titre de Aurelie, meine Schwester [1999] (Theaterverlag, Desch, 1997)
Résumé
Aurélie a élevé Charlotte, qu'elle appelle la Chatte. Pourtant, celle-ci n'est pas sa fille mais celle de sa sœur, exilée en Italie. Au cours de ces années, des liens de grande complicité, de tendresse, de confiance et d'amitié profonde se sont tissés entre Aurélie et la Chatte. En cinq nuits, la pièce relate cinq grands moments dans la vie de ces deux femmes, moments drôles ou durs, mais toujours intenses et remplis de cet amour qui fait toute la différence et permet d'échapper au désespoir et à l'amertume. Cinq nuits sur trois ans où la Chatte atteint ses 25 ans et où Aurélie, par le biais de sa correspondance, nous permet d'en apprendre un peu plus sur la « vraie » mère qui est aussi sa sœur.
Plus d'informations »
Extrait
« CHATTE [lisant une lettre d'Aurélie] : "Je me dis que je t'écris pour le lien entre ta fille et toi et moi, sa fausse mère si vraie. Et je sais que c'est faux. Je t'écris pour ne pas te perdre, parce que tu es si loin déjà, si perdue en fin de compte. Est-ce que l'exil te consolera de quelque chose?" »
Revue de presse
« Une pièce énorme qui fauche les jambes et le cœur. Une pièce d'une intensité qui frôle les limites et le génie de Marie Laberge qui touche les cordes les plus sensibles qui s'appellent les racines, l'honnêteté des sentiments, la vraie vie, la mort, la religion, la solitude et les souvenirs nécessaires. » Jean Beaunoyer, La Presse, 14 janvier 1989.&r « Cette pièce intimiste dévoile un univers essentiellement féminin, fondé sur l'émotion et la recherche de la vérité, où les sentiments priment où toutes les actions sont racontées plutôt que montrées. […] Le texte possède des qualités de naturel de drôlerie et d'émotion. » Marie Labrecque, Voir, 22 avril 1993.&r « Si Aurélie, ma sœur est une pièce très dense, c'est aussi une pièce qui témoigne d'un art aigu du dialogue quotidien, simple et vrai, de la réplique spontanée, légère et familière, du mot vif, de la repartie qui commande le rire. Cela ne nuit pas à la densité tragique des situations et de la réflexion, du propos, quelquefois presque métaphysique, à l'intimité des âmes. Au contraire. » Alain Pontaut, Le Devoir, 9 novembre 1988.&r « L'auteure apparaît ici en parfaite possession de son art. Ses personnages, jamais rabâcheurs, parfaitement autonomes, ont de la consistance et de la profondeur. Mme Laberge possède un sens aigu du dialogue et un sens non moins sûr des revirements de situations, du petit moment bouleversant ou du détail drôle ou surprenant. » Jean St-Hilaire, Le Soleil, 6 novembre 1988.&r « Qui ne parlerait que d'émotion pour décrire les pièces de Laberge ferait insulte à l'art de la dramaturge. Aucun acte, aucun geste, aucun silence, n'est chez elle le fruit du hasard. Oeuvre de rigueur, Aurélie, ma sœur témoigne d'un sens aigu de l'économie dramatique : rien de superflu. » Benoît Melançon, Cahiers de Théâtre Jeu, n°51, juin 1989.

À propos de(s) l'auteur(s)
(Photo : Johanne Mercier)
À l'Université Laval, où elle s'inscrit à l'École de journalisme et d'information, Marie Laberge participe à de nombreuses créations collectives avec la Troupe des Treize. Ayant quitté l'université pour le Conservatoire d'art dramatique de Québec (1972-1975), elle exerce par la suite son métier de comédienne à Québec avant d'aborder la mise en...
  • Disponible à la librairie du CEAD
    comment acheter
    À L'AFFICHE DU CALENDRIER DES AUTEURS
    L'orangeraie
    DU 28 FÉVRIER AU 2 MARS 2018 THÉÂTRE DENISE-PELLETIER
    de : Larry Tremblay
    Hamster
    DU 6 AU 24 MARS 2018 THÉÂTRE LA LICORNE
    de : Marianne Dansereau
    Les Mains dans la gravelle
    DIMANCHE 11 MARS 2018 CENTRE CULTUREL DE BELOEIL
    de : Simon Boulerice
    Chienne(s)
    DU 13 AU 31 MARS 2018 CENTRE DU THÉÂTRE D'AUJOURD'HUI
    de : Marie-Ève Milot
    CEAD
    Historique
    Mission
    Conseil d’administration
    Prix et concours
    Équipe et coordonnées
    Partenaires
    La fondation
    Historique
    Prix de la Fondation
    Conseil d’administration
    Partenaires
    Faire un don
    Pour les membres
    Activités dramaturgiques
    Activités de diffusion
    Dépôt de textes
    Protocole de mise en page
    Droits d'auteur
    Devenir un auteur membre
    Pour le public
    Activités 2017-2018
    Calendrier des auteurs
    Centre de documentation
    Pour les curieux
    Nouveaux textes
    Nouvelles traductions
    Pour les enseignants
    Dossiers spécialisés
    Audiovidéothèque
    Liens importants
    Répertoire
    Recherche détaillée
    Liste des auteurs
    Liste des textes
    Liste des traductions